La pratique du Shiatsu

Méthode d'application  

Méthode d'application du Shiatsu

La méthode de pression que l'on utilise dans le Shiatsu est la suivante:
1° Patient couché sur le côté : traitement des côtés du cou, de la tête.

2° Patient couché sur le dos: traitement du visage, des aisselles, des bras, des avant-bras, des mains, de la poitrine, du sternum, de l'abdomen, du colon, de l'aine, des cuisses, des genoux, des tibias, des chevilles, des pieds, des orteils.

3° Patient couché sur le ventre: traitement de l'arrière de la tête, de l'arrière du cou, des épaules, des omoplates, de la colonne vertébrale, des hanches, du sacrum, des fesses, des flancs, du point de Namikoshi, de l'arrière des cuisses, de l'arrière des genoux, des mollets, des talons et des plantes de pieds.

4° Patient couché sur le dos: étirement des bras, du bassin et des jambes.

La durée d'une pression sur un point considéré n'excède pas cinq seconde. Les pressions peuvent être douces et répétées, soit soutenues, soit aspirantes ou étalées, ou bien encore concentrées mais jamais excessives. Les Tsubo sont au nombre de 700 qui, pour le plus grand nombre d'entres eux, seront « traités » trois fois de suite.


Recommandations

Recommandations du Shiatsu

La durée d'un traitement de shiatsu ne doit pas dépasser une heure. Il s'agit de faire en sorte que les personnes souffrantes de névrites, d'épaules rigides, d'entorses ou de foulures, d'hernies discales ou d'autres affections douloureuses n'aient pas à endurer de positions inconfortables. Le praticien doit donc s'adapter à chaque situation.

Le praticien du Namikoshi Shiatsu opère la pression exclusivement avec les doigts, les pouces et les paumes de la main et n'utilise pas les coudes ou autres articulations. Le déroulement du Shiatsu est basé selon une méthode codifié. le Shiatsu est générateur de vitalité et de santé pour toutes les parties du corps. Une attention particulière étant accordée aux endroits malades ou douloureux. Les modalités d'application de la pression Shiatsu varient en fonction de l'état général du patient et de l'organe à traiter.