Particularités du Shiatsu 

    Le système nerveux autonome

Même au repos, l'organisme s'autorégule et maintient son homéostasie. Les muscles cardiaques, le système digestif et rénal, les viscères contribuent à cet équilibre. C'est au système nerveux autonome qu'est dévolue cette tâche de régulation, sans que ces modifications ne franchissent le seuil de la conscience : modification de la pression artérielle, fréquence cardio-respiratoire, contrôle de la digestion ne sont que quelques de ses nombreuses tâches. Notre organisme doit également s'adapter à de perpétuels changements 24 heures sur 24. Ce système est conçu pour répondre à tous changement provenant de l'extérieur comme de l'intérieur, par exemple : un bruit, une émotion, un effort à faire, etc.

  Le Système Nerveux Autonome se décompose en deux parties: le système nerveux sympathique et le système nerveux parasympathique qui agissent de manière antagoniste (comme le concept du Yin et du Yang).

a) Le sympathique se révèle principalement quand l'organisme lutte : L'augmentation du rythme cardiaque, respiratoire, la dilatation des pupilles, la moiteur de la peau, la chair de poule, toute une série d'adaptations rapides devant permettre à l'organisme de pouvoir faire face à une situation particulière, comme la fuite, la dilatation des pupilles nécessaire à telle vision, etc.

b) Le parasympathique, quand a lui, a pour rôle principal de permettre des activités ordinaires, comme la digestion et la plupart des activités basiques de notre organisme. Pour être efficace, ce système a besoin d'être renseigné en permanence sur les évènements qui provoquent le changement (les récepteurs). Il nécessite aussi une réponse rapide : pour cela il possède une "liaison téléphonique" rapide : les branches du système nerveux et les substances qui permettent au corps d'effectuer les tâches : on les appelle les neuromédiateurs (adrénaline, cortisol, sérotonine, dopamine, etc.). Toute adaptation nécessite un changement à la hausse ou à la baisse. Ce système nerveux régularise toutes les fonctions vitales de l'organisme, son métabolisme et la production d'hormones.

  Le système nerveux agit comme un réseau complexe de communication. Il est composé du système nerveux autonome, du système nerveux central se situant dans le cerveau, de la moelle épinière renfermée dans la colonne vertébrale et du système nerveux périphérique. Il est doté pour cela d'un système très perfectionné qui désigne l'ensemble des nerfs spinaux ou rachidiens. Les vertèbres étant superposées sont empilés les unes sur les autres constituants un canal dans lequel se trouve la moelle épinière : ce canal est appelé canal rachidien.

  De ce canal partent, entre chaque vertèbre, vers la droite et vers la gauche, derrière chaque disque intervertébral, des nerfs spinaux sortant de la colonne vertébrale que l'on appelle plus précisément des racines nerveuses, car elles constituent le départ d'un long nerf dont la destination est un organe, un membre ou toute autre partie de l'organisme. Ces racines nerveuses, à l'aide de fibres sensitives, vont transmettre des informations parvenant de l'extérieur à destination du cerveau transmettant les sensations extérieures captées par les récepteurs ou les organes des sens, mais également donner des instructions (fibres motrices) automatiques ou conscientes émises par la moelle épinière ou le cerveau à destination des muscles ou d'autres parties du corps. Pour résumer, la moelle épinière est le point de départ de 31 paires de nerfs spinaux mixtes (ou rachidiens) qui forment les seuls nerfs de la périphérie du corps (8 paires cervicales, 12 paires dorsales, 5 lombaires, 5 sacrées, 1 coccygienne.

  Particularités

Particularités du Shiatsu


1) Le Shiatsu et les réflexes cutanéo-viscéral. 

2) La régulation des activités neuronales.

3) Le système nerveux autonome - Sympathique et Parasympathique  

4) Le système cérébro-spinal et périphérique

5) Le contrôle du système endocrinien