Les positions à éviter en dormant

Chaque individu étant différent, la position idéale pour dormir n’est pas la même pour tous. Le confort du dormeur est un bon levier pour définir si une position est adaptée pour vous. Cependant, même si vous ne le remarquez pas immédiatement, certaines de ces positions sont préjudiciables pour votre santé. Vous aimez dormir sur le dos, sur le côté ou sur le ventre, voici un point sur les positions qu’il vous faut éviter en dormant.

À plat vente

Environ 7 % des dormeurs optent instinctivement pour cette position. C’est pourtant la première à éviter lorsqu’on dort. En vous couchant à plat ventre, vous obligez votre cou à maintenir une certaine rotation. Cela risque de causer des dommages non seulement à ce niveau, mais aussi sur toute la colonne vertébrale. Les experts du domaine conseillent un matelas hypnia pour limiter les douleurs. Toutefois, vers la droite ou la gauche, la tête se retrouve dans un angle anormal de 90 par rapport au reste du corps.

Vous arrivez peut-être à respirer, mais la pression sur les articulations et les muscles de votre nuque vous endolorissent. Cette dernière est raide et vous fait souffrir, une fois que vous êtes réveillé. Le flux sanguin dans cette zone peut être compromis. C’est aussi une mauvaise chose pour la peau du vissage qui est maintenu pressé ou étiré des heures durant. Vous risquez de voir apparaître des rides prématurées sur le visage.

Dans ces conditions, la fonction première du sommeil qui est de vous aider à récupérer de l’énergie dépensée ultérieurement n’est pas remplie. Vos cellules peinent à se régénérer et la zone lombaire se creuse au fur et à mesure. Les conséquences quand on dort sur le ventre ce sont les douleurs cervicales qui entraînent à la longue, des cervicalgies.

À plat dos

Moins critiquée que celle sur le ventre, dormir sur le dos est une position quasi naturelle que la plupart des personnes adoptent fréquemment. Toutefois, elle nécessite certains arrangements pour vous offrir un sommeil réparateur. En effet, même si cela ne se voit pas systématiquement, tout le monde possède des courbes. Ces derniers ne disparaissent pas lorsque vous vous couchez sur le dos. Le poids de votre corps agit donc sur cette cambrure, ce qui entraîne des douleurs lombaires et les courbatures au réveil.

De plus, le relâchement dû au sommeil englobe également chaque muscle, articulation et tendon du corps. Pour le système respiratoire, cette dynamique favorise les ronflements et l’apnée du sommeil.

Afin de profiter des bons côtés de cette option tout en évitant les inconvénients il est possible de se servir d’oreiller mémoire de forme. Pour l’alignement du cou d’abord, mais aussi pour les genoux pour réduire les effets sur la colonne vertébrale. L’important est de veiller à alterner cette position avec une autre durant son cycle de sommeil.

La position fœtale

Dormir recroqueviller sur soi-même peut donner l’impression fugace d’être cocooné, c’est cependant l’une des pires positions pour récupérer. Vous aurez très vite mal au dos, au bassin, aux épaules, mais aussi à l’abdomen. Ces effets sont plus ou moins intenses selon l’étendue de vos torsions. Plus vous êtes roulé sur vous-même, plus vous en demandez à votre corps en termes de souplesse et plus vos organes internes sont malmenés.

Votre peau s’affaisse, et maintenu en cette posture longtemps de façon répétée, favorise la formation de rides d’expression. Il est donc impératif de limiter le temps passé à dormir ainsi. Par ailleurs pour limiter les conséquences, vous pouvez vous disposer vos jambes en équerre avec un oreiller mémoire de forme pour soulever la plus haute. Votre charge corporelle est mieux répartie et vos articulations sont soulagées.

Sur le côté

Cette position précède celle de fœtus dans le cycle de sommeil de beaucoup de dormeurs. Que vous vous allongiez sur le flanc droit ou gauche, les inconvénients restent les mêmes dans la majorité des cas. Ainsi, selon la différence de proportion entre votre taille, vos épaules et vos hanches, votre ligne de corps ne sera pas disposée de manière équilibrée sur le lit.

Le manque de soutien des parties moins étendues (la taille principalement) provoque des douleurs au milieu du dos, aux épaules et aux hanches.

De plus, selon les études, dormir sur le côté droit stimule les brûlures et reflux gastriques. Ce qui est très désagréable et vous empêche d’avoir un bon sommeil. Pour un meilleur confort, vous avez la possibilité de vous servir d’un oreiller pour raffermir le soutien des creux entre votre corps et le lit. Aussi, si vous êtes sujet aux remontées acides, privilégiez votre flanc gauche.

Assis

Il s’agit d’une très mauvaise chose dans la plupart des cas. En adoptant cette position, vous limitez l’apport sanguin de votre organisme surtout vers les basses extrémités. Vos jambes seront engourdies et raides et sûrement gonflées aussi. Le poids du corps étant pris en charge par l’abdomen et le bas du dos, vous aurez mal aux lombaires.

Ces cas s’observent le plus souvent lors de voyage, ou devant la télé. Dans tous les cas, à moins qu’il s’agisse d’un fauteuil inclinable que vous réglez au préalable, vous vous exposez à une thrombose des veines. Ce sont des caillots sanguins qui obstruent votre circulation sanguine et peuvent entraîner la mort dans le pire des cas.

Leave a Reply